Ethnozzi

Un projet éditorial

Le commanditaire, l'Institution d'aménagement de la Vilaine (IAV), souhaitait que soit réalisé un projet éditorial sur l'histoire sensible de ce secteur, du fait de la construction du barrage d'Arzal au début des années 1970. Cet ouvrage a généré 25 millions de mètres cubes de vase... et presque autant de contestation. Il fallait "mettre de l'huile dans les rouages" de la concertation entre l'institution gestionnaire et les usagers. L'IAV a donc confié à notre équipe (MJ Menozzi, Marc Rapilliard photographe, Hokus Pokus pour la mise en page, Nathalie Couilloud pour la correction du texte) la réalisation de l'ouvrage, qui est paru en 2011. Pendant un an, j'ai animé un groupe éditorial composé d'usagers, des anciens qui venaient nous raconter leur histoire de l'estuaire et de la construction du barrage. Ce fut une belle aventure collective, pas toujours simple à mener, mais très enrichissante pour nous tous.

Si vous êtes intéressé par l'ouvrage : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2650

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer un site gratuit

De l'enquête à l'action

 

Ethnologue ? Ce métier consiste le plus souvent à aller à la rencontre des acteurs sociaux, les questionner sur leur vision du monde, leurs pratiques, le rôle qu'ils endossent dans les jeux d'acteurs, leurs relations à leur environnement naturel et social. Nous sommes donc particulièrement bien placés pour jouer un rôle de médiateur entre des protagonistes qui ne se comprennent pas toujours.


De fil en aiguille, mes compétences m'ont "naturellement" amenée vers des missions d'animation et de concertation.

Différentes thématiques sont abordées : la perception et la gestion des plantes spontanées, des espèces dites invasives, la mise en place des trames vertes et bleues, la mise en place d'une démarche participative autour des espaces extérieurs...


Quelques exemples :

 

- Accompagnement du Département de Loire-Atlantique dans la réalisation du plan de gestion de l'ENS de la Digue à Saint-Nicolas-de-Redon, en concertation avec les acteurs locaux, avec Ouestam', Pierre-Yves Hagneré. Réalisation du diagnostic sociologique du site, et animation de la démarche participative (2014-2015)


- Participation au projet Diva 3 sur les corridors écologiques, piloté par Rennes 1 (Françoise Burel). Animation d'ateliers avec des agriculteurs, en coopération avec le SIAGM (2012-2014)

Le site : http://www.rennes.inra.fr/diva


- « Dynamiques de modèles paysagers dans les villes nouvelles, cultiver les paysages durables (au Val Maubuée)", dans le cadre du programme de recherche « Paysage et développement durable » piloté par le ministère de l'Écologie, du développement, des transports et du logement, avec deux paysagistes (Etienne Bertrand des bureaux de Gally (http://www.paysage.gally.com/_bureau-etudes-conception-jardin-paysage) et Julien Laborde (cabinet Mnémosis, Bordeaux). Mise en place de démarches participatives en lien avec les espaces verts.-2011-2015)


Atelier du Luzard au Val Maubuée. La collectivité a souhaité engager une démarche participative sur la lisière du bois, qui jouxte un quartier d'habitation.  Un habitant présente la maquette de sa lisière idéale, qu’il a réalisée sous le pilotage du cabinet d'architectes-paysagistes PAULA Paysag.

(http://www.paulapaysage.com/)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sortie sur le terrain.

Les habitants sont attentifs aux explications du spécialiste.Ils découvrent ces arbres qu'ils ont comme voisins, et qu'ils disent si peu connaître (un nom par-ci par-là...)


Réalisation d’une enquête sur les « sociotopes » de la commune d’Inzinzac Lochrist (56) pour le compte d’AUDELOR : identification des espaces, observation et analyse des usages. Réalisation d’entretiens et d’une enquête quantitative. Organisation et animation d’un atelier avec les habitants et les jeunes. (2013)

 



- Participation à l'étude de cas de la gestion des espèces exotiques envahissantes en Brière, pour Irstea (Bordeaux, http://www.irstea.fr/rebx), en partenariat avec le PNR de Brière et Agrocampus Ouest. Animation d'ateliers avec les acteurs locaux. (2013)

Quelle perception des espèces exotiques envahissantes (par exemple, la jussie est-elle perçue comme une cause ou une conséquence des changements observés ?), comment les acteurs locaux s'organisent-ils, quelles sont les attentes en matière de paysage (un "beau paysage est-il un paysage ouvert ?)

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Enquêter pour mieux cibler les actions de sensibilisation et d'implication des acteurs locaux

 

La question des "mauvaises herbes", une manifestation de la nature en ville.

L'acceptation des plantes spontanées en milieu urbanisé. Missions pour le compte de la ville de Rennes (2002-2004), et pour le compte de Plante & Cité (mission Acceptaflore 2009-2011).


Cet élément de l'environnement pose problème depuis qu'un certain nombre de communes souhaitent diminuer l'utilisation de produits phyto-sanitaires, comme les désherbants, pour des raisons écologiques. Le résultat en est que d'échevelées plantes poussent là où on ne les espère pas. Faut-il utiliser d'autres techniques, de l'huile de coude ou bien inciter les usagers des espaces à les accepter dans leur environnement ? Certaines collectivités ou structures ont fait appel aux compétences des sciences humaines et sociales afin de mieux comprendre la relation que nous humains entretenons avec ces plantes. Non, le problème n'est pas que technique (par quoi faut-il remplacer le désherbant ?), mais socio-technique (Comment percevons nous ces plantes, ainsi que les techniques utilisées pour gérer les espaces, quels liens entre pratiques et représentations ?)

Plante & Cité souhaitait que les résultats de l'enquête sociologique réalisée en 2010 servent de matériau à l'élaboration d'outils de communication et de sensibilisation. Pour mener à bien cette mission, une équipe interdisciplinaire a été mise en place (MJ Menozzi; Audrey Marco (http://www.ecole-paysage.fr/site/ngcontact/c_1284454347246.htm) et Valérie Bertaudière  http://lped.org/+-BERTAUDIERE-MONTES-Valerie-+.html, écologues au laboratoire LPED de l'université de Marseille, Sébastien Léonard, technicien-gestionnaire à la Fredon Poitou-Charente (http://www.reduction-pesticides-poitou-charentes.fr/_Sebastien-Leonard_.html?debut_articles=90), Stéphane Thommeret du cabinet de communication Hokus Pokus (http://www.hokuspokuscreations.com/), et pilotée par Damien Provendier de Plante & Cité)

Pour en savoir plus, je vous invite à aller sur le site de Plante & Cité, où vous pourrez avoir accès aux synthèses des travaux réalisés.

Le site :    http://www.plante-et-cite.fr/programme-acceptaflore-acceptation-de-la-flore-spontanee-au-sein-des-espaces-publics-construction-et-differenciation-des-messages-regionaux-a-destination-de-differents-publics-27391.html?&PARAM655=TypeBaseSelect_OEL

 

 Les publications :  http://www.ecophytozna-pro.fr/n/presentation/n:213

 

Citée par Maryse Chabalier (2012), « Les plantes font le trottoir », Sciences Ouest. La revue de l'Espace des sciences (Rennes), n° 301, septembre 2012, p. 18. http://www.espace-sciences.org/sciences-ouest/301/dossier/les-plantes-font-le-trottoir


 

Trame verte et bleue

Participation à plusieurs missions en lien avec la Trame verte et bleue, l'un des projets phare du Grenelle de l'environnement. Concrètement, cela consiste à concilier la préservation de la biodiversité et les activités humaines sur les territoires concernés. Cela concerne la libre circulation des poissons migrateurs (trame bleue), la circulation des espèces terrestres entre différentes zones qui leur servent d'habitat (lieu de vie, de reproduction, de gagnage) (trame verte). Les questions de la nature en ville, ou des corridors écologiques en milieu rural sont au cœur de ces problématiques et enjeux.

http://www.sitew.com/Edition-du-site/505280

 

Des spécialistes travaillent sur la notion de sociotope, qui permet d'articuler la notion de nature en ville avec les usages et les besoins exprimés par les usagers et habitants. Je vous invite à aller voir le blog de Jean-Pierre Ferrand, riche en informations.

http://sociotopes.eklablog.com/accueil-c428426

Qu'est-ce que cela vous inspire ?

 

Ce qu'ont répondu les gens à Marseille